Posts tagged ‘Val-de-Marne’

Convergence vélo EELV 94 le samedi 31 mars 2012

A noter : le point de départ à Créteil se fera à 12h30 sur le parvis de l’Eglise Saint Christophe.

Convergence Vélo

Organisée par Europe Ecologie les Verts

Le 31 mars 2012 sur tout le Val de Marne – 9h-13h

Parce que l’écologie commence ainsi !

Les transports sont responsables d’une part prépondérante et croissante de la consommation d’énergie fossile et des émissions de gaz à effet de serre et autres polluants.

Notre objectif : un accès au transport pour toutes et tous, la diminution du nombre et de la longueur des déplacements carbonés.

La moitié des salariés travaillent à moins de 8 kilomètres de chez eux, hors le vélo ne représente que 4% des déplacements en France, trouvez l’erreur !

Parce qu’il ne coûte presque rien et qu’il rapporte énormément, le vélo est un mode de transport accessible à toute personne capable de pédaler en douceur !

Economique, un cycliste dépense trente fois moins d’argent qu’un automobiliste par an.

Bon pour la santé, si 10% de la population se déplaçait régulièrement à vélo (environ 1/2 h par jour), le pays pourrait économiser jusqu’à 5% de son budget santé.

Pour encourager la pratique du vélo, les écologistes proposent notamment :

  • Le développement des liaisons intermodales entre des transports en commun de proximité et l’amélioration des conditions actuelles de voyage,

  • La mise en place d’une stratégie nationale vélo pour rattraper le retard français,

  • Une diminution de la place de la voiture en ville, avec des zones 30 ou partagées, généralisation des contre sens cyclables, la limitation effective de la vitesse lors de pics de pollution et des seuils d’alerte,

  • Le renforcement des liaisons douces et des promenades urbaines accessibles aux piétons et aux vélos en toute sécurité.

Contact : europeecologie.creteil@gmail.com

Consulter le départ le plus proche de chez vous : valdemarne.eelv.fr /

Plus d’infos par mail : valdemarne@eelv.fr

Pour Créteil

Point de RDV : Place de l’Eglise (devant l’Eglise Saint Christophe)

Heure de départ : 12h30

=> Arrivée de la convergence à 13h pour un moment de

convivialité en musique

Prenez votre pique-nique !

Base de loisir de Créteil – 9, rue Jean Gabin

Convergence cycliste EELV 94 2012-03-31

Publicités

29 mars 2012 at 11:54 Laisser un commentaire

Surchauffe du réseau électrique à Créteil…

Les Bleuets sont maudits. Hier, plus de 200 habitants de ce quartier de Créteil se sont réveillés dans le noir, grelottant de froid. Un nouveau coup dur qui a touché les bâtiments des rues Marcoussis et Survage, dû à « une surcharge de tension ». (le Parisien du 9 février 2012)

Les habitant(e)s ont été accueilli à la Maison Pour Tous du quartier.

 

Cet épisode malheureux démontre s’il en est besoin que le réseau électrique français a besoin d’être diversifié…

9 février 2012 at 17:27 Laisser un commentaire

Europe Ecologie Les Verts 94 exige une totale transparence sur la toxicité de la montagne de déchets de Limeil-Brévannes !

Europe Ecologie Les Verts 94 exige une totale transparence sur la toxicité de la montagne de déchets de Limeil-Brévannes !

 

La montagne de déchets n’en finit pas d’empoisonner, au sens propre comme au sens figuré, la vie des riverains.

Après la bataille pour l’évacuation de cette montagne de déchets, abandonnée par un industriel voyou, voilà maintenant que les analyses, effectuées par le délégataire du service des eaux de la municipalité de Limeil-Brévannes, révèlent que les eaux usées des réseaux d’assainissement dégagent des émanations de gaz H2S dans des proportions dangereuses pour la santé. 


Europe Ecologie Les Verts 94 demande à l’Etat de procéder aux analyses complémentaires de l’air, des eaux et des sols, en assurant la transparence et l’information et la mise en œuvre rapide des dispositions de protection. Ces analyses devront être menées régulièrement pendant toute la période d’évacuation des déchets.


Europe Ecologie Les Verts 94 demande à la municipalité de Limeil-Brévannes de transmettre les résultats des analyses effectuées par l’entreprise délégataire de son service public des eaux en toute transparence. Europe Ecologie Les Verts 94 tient également à ce que soit organisée rapidement une réunion d’information à destination des habitants pour que la situation leur soit expliquée en toute transparence et qu’ils puissent connaître les dispositions à adopter pour protéger leur santé.

Enfin, c’est bien à l’Etat, en tant que responsable de l’évacuation de la montagne de déchets, qu’il revient de protéger tant les salariés qui travaillent sur le site que les riverains. Aussi, Europe Ecologie Les Verts 94 demande au préfet du Val de Marne de mettre en place une cellule de crise associant les services de l’Etat, la municipalité, les associations ainsi que les représentants des salariés. Il s’agit d’une mesure indispensable pour assurer la sécurité, garantir la transparence et rétablir la confiance des riverains.

25 octobre 2011 at 18:29 Laisser un commentaire

« La guerre aux pauvres est déclarée » par Catherine de Luca (tribune de novembre)

La tribune de Catherine de Luca au nom des élus EELV Créteil pour le « Vivre Ensemble » de novembre après les arrêtés municipaux des maires de Madeleine, Nogent sur Marne et Marseille…

La guerre aux pauvres est déclarée

Le lundi 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, la municipalité de Marseille, dirigée par le maire UMP Jean-Claude Gaudin, a signé un arrêté visant à lutter contre « les comportements portant atteinte à l’ordre public », et notamment les actes de mendicité, qui pourront désormais être verbalisés à hauteur de 38 euros !

Dans un très large périmètre du centre ville de la cité phocéenne, il sera désormais interdit de « se livrer à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes, la commodité du passage dans les voies et espaces publics, l’accès aux immeubles ou, de manière générale, à porter atteinte par ces comportements au bon ordre, à la tranquillité et à la sécurité publique ».

Après l’interdiction prise par le maire UMP de Nogent, Jacques J. P. Martin, de fouiller dans les poubelles de sa ville, c’est décidément à une véritable guerre contre les plus démunis à laquelle se livrent des élus de l’actuelle majorité, confondant sciemment lutte contre la pauvreté et lutte contre les pauvres.

Ces arrêtés municipaux stigmatisent une nouvelle fois des personnes parmi les plus fragiles, obligées de se livrer à la mendicité pour pouvoir survivre.  Il est absurde de faire croire que c’est par la police, à coup de répression et de contraventions, que l’on réglera les problèmes de pauvreté . 

Pour EELV, la solidarité sur le sol de la « patrie des droits de l’homme » ne doit pas rester un mot creux et à l’opposé de cette politique scandaleuse, moralement et humainement intolérable. EELV demande que les services sociaux et les associations d’aide aux plus démunis voient leur dotation budgétaire renforcée et leur rôle social, absolument essentiel, reconnu et valorisé par les pouvoirs publics.

21 octobre 2011 at 11:51 1 commentaire

Eliminer la pauvreté, simple comme un arrêté d’interdiction de mendicité puis de « glanage »

Le premier édile de la ville de Nogent sur Marne, Jacques Jean Paul Martin a une fois de plus fait parler de lui et de sa commune après son arrêté interdisant de fouiller dans les poubelles.

Un an après son arrêté anti mendicité, il semblerait que pour le conseiller général du Val de Marne, les pauvres n’ont pas leur place dans sa commune, du moins de manière visible.

Comment les associations n’ont elles jamais pensées que pour lutter contre la pauvreté, il suffisait de l’interdire, de la rendre illégale…

Non monsieur Martin, la pauvreté existe belle et bien dans notre pays et dans votre ville également. Refuser l’accepter pousse soit à être en infraction aux yeux de votre arrêté (38 € l’amende, si jamais le Tribunal Administratif ne l’annule pas) soit à la reporter sur les villes voisines. Drôle de vision de la solidarité francilienne pour le président du syndicat Paris Métropole…

Voici le communiqué de presse de la Ligue des Droits de l’Homme

Communiqué LDH

Paris, le 13 octobre 2011

 

 

Nogent-sur-Marne, morne plaine pour les pauvres !

 

On croyait fini le temps de la chasse aux vagabonds. On croyait occis les derniers partisans de la mise à l’écart des pauvres et des déviants. On croyait enfin accepté que, faute de mieux, les plus démunis des résidents de notre pays tentent de survivre dans les interstices de la société de consommation.

 

Mais il est des endroits, des communes, des villes où l’un des arguments majeurs de la politique municipale est la chasse aux pauvres. Bien sûr, on ne va pas les nommer, même sous un vocable collectif, ce serait leur faire l’honneur d’une certaine existence et la preuve de la réalité des situations individuelles et générales qui les ont jetés dans cet état. L’arrêté « anti-glanage » pris par le maire de Nogent-sur-Marne, après celui qui interdisait la mendicité, est emblématique de ce nouveau cours : faire place nette à la… propreté pour se débarrasser de ces « saletés de pauvres ». En juillet dernier, le maire de la Madeleine, avait pris un semblable arrêté, mais, plus direct, avait fait traduire le dit texte en roumain et en bulgare pour que personne ne doute des personnes visées. Pauvres, nomades et étrangers…

 

Et pourtant, dans un très émouvant film, Agnès Varda décrivait avec plaisir et gourmandise, en reprenant un terme hérité des temps anciens, ces glaneurs des temps contemporains qui refusent que le gaspillage soit l’aune à laquelle on mesure la consommation. Un rapport récent de l’un des organismes des Nations unies affirmait que le contenu des poubelles de certains endroits des pays les plus riches dépassait en valeur ce qui serait utile pour nourrir tous les pauvres de la planète. Et l’on dit à ces gens d’aller fouiller ailleurs, là où il n’y a rien à glaner…

 

La LDH soutient sa section de Nogent-sur-Marne dans sa lutte pour faire obstacle à cette politique d’exclusion des plus démunis. Elle entend déposer un recours en annulation, accompagné d’un référé, pour mettre en urgence un terme à cette dérive sécuritaire, aux remugles d’hygiénisme.

14 octobre 2011 at 12:08 Laisser un commentaire

Ligne 8 du métro, Ligne 393 de bus mais Autolib…

En l’espace d’un mois les transports en commun ont fait un bon qualitatif et quantitatif considérable sur la ville de Créteil.

L’ouverture de la ligne de bus en site propre du 393 début septembre a permis de desservir la zone sud de Créteil de manière efficace reliant le RER A (Sucy Bonneuil), le Métro 8 (Pointe du Lac), le RER C (Choisy le Roi), la faculté des sports de Créteil, la zone Europarc, le Parc des Sports Duvauchelle, le Parc Interdépartemendal des Sports (Pompadour) la zone Achaland (Bonneuil), Thiais Village (Carrefour Résistance, Thiais) etc… pour le RER D (Pompadour) il faudra attendre quelques années.

Adossé à cette ligne de bus en site propre, demain aura lieu, l’ouverture de la nouvelle station de la ligne 8 à la Pointe du Lac avec celle ci une réorganisation des bus dans ce secteur de la ville. Cette  ouverture est une opportunité pour nombre de concitoyennes et concitoyens de voir s’améliorer les qualités des services publics de transport en commun pour les trajets quotidiens.

 

Les aménagements urbains autour de ces inaugurations ont également permis d’avoir des pistes cyclables dans ce secteur.

En revanche, et presque de manière contradictoire, avant la fin de l’année et ensuite dans le courant 2012, seront construites sur le territoire communal (et communautaire) des stations d’accueil des voitures électriques, AutoLib, du groupe Bolloré.
Ces installations ont depuis longtemps été combattu par les écologistes puisqu’on estime que ce service n’est d’une part, pa écologique contrairement (recharger des batteries polluantes sur secteur pour une autonomie de 150 km environ n’a rien d’écologique) et d’autre part vouloir installer un système de déplacement dans un maillage aussi faible que celui d’AutoLib (une cinquantaine de collectivités sont adhérentes au syndicat AutoLib, sur 1281 communes en Ile de France) est peine perdue.

Vous trouverez par ailleurs l’intervention de Catherine Calmet ci dessous lors du Conseil Municipal du lundi 3 octobre 2011 sur AutoLib !
Ni écologique ni révolutionnaire

7 octobre 2011 at 15:54 Laisser un commentaire

Explosion à l’usine d’incinération Syctom d’Ivry sur Seine

 

 

Dimanche 2 octobre matin, à 11h30, une explosion s’est produite à l’usine d’incinération d’Ivry sur Seine, provoquant un geyser de fumées. Aussitôt, un grand nombre de riverain-es et de promeneurs, très nombreux en cette belle matinée ensoleillée notamment dans le Parc des Cormailles, ont appelé les pompiers et la mairie. Pierre Gosnat, le maire d’Ivry sur Seine, s’est rendu sur le site de l’usine.
D’après les premières informations recueillies par Elisabeth Loichot, membre de la Commission Locale d’Information et de Surveillance et présidente du groupe des élu-es EELV d’Ivry sur Seine, auprès du responsable de garde à l’usine d’Ivry sur Seine, cette explosion a eu pour origine une panne des onduleurs ce qui a engendré une augmentation très importante de la pression et a entraîné le rejet directement dans l’atmosphère de fumées non traitées, c’est à dire avec tous leurs composants de plomb, mercure, furane, dioxines, etc… qui ont été rejetées directement dans l’atmosphère.
Or, aucune information n’a été donnée à la population pour qu’elle puisse se protéger (et notamment les enfants, les personnes âgées, les malades, ..) et ne reste pas exposée. EELV 94 demande à ce qu’une procédure d’alerte soit mise en place pour faire face à de telles situations.
EELV 94 demande à ce que toute la lumière soit faite sur cette explosion et les rejets qu’elle a entraînés. C’est une question de santé publique ! EELV 94 demande aussi que toutes les mesures soient prises pour qu’un tel accident ne se reproduise plus.
A l’heure où les associations se battent contre le projet de reconstruction de l’usine, où les élu-es EELV remettent en cause un tel projet alors que la capacité d’incinération de l’Ile-de-France est déjà supérieure aux besoins, la population a le droit d’être informée en temps réel des conséquences sur la santé des accidents dans ce genre d’installations.

4 octobre 2011 at 11:23 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 122 autres abonnés

Calendrier

octobre 2017
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031