Posts tagged ‘Eva’

Eva Joly et les écologistes présentent leur projet présidentiel à Roubaix

Eva Joly était à Roubaix samedi dans une salle comble pour présenter son projet. Le choix d’une ville autre que Paris n’est pas anodin pour des partisan(e)s de la décentralisation…

Voici schématiquement le projet des écologistes défendu par Eva Joly.

 

Voici l’intervention complète d’Eva:

13 février 2012 at 11:24 Laisser un commentaire

«La presse norvégienne me reproche… d’être trop française !»

«La presse norvégienne me reproche… d’être trop française !»

Eva Joly se confie dans un livre autobiographique. La candidate d’Europe Ecologie – Les Verts, larguée dans les sondages, espère mieux se faire connaître et adoucir son image en se dévoilant davantage.

«Le Parisien» – «Aujourd’hui en France» publie ce mardi dans ses colonnes les «bonnes feuilles» de «Sans tricher» (Ed. Les Arènes). Voici les premiers extraits exclusifs de l’ouvrage de l’ancienne juge d’instruction qui parait mercredi en libraire.

Affaire Elf : «J’ai reçu des menaces de mort»

Eva Joly devient juge d’instruction et s’occupe de l’affaire Elf à partir de 1994. «Une instruction qui allait transformer ma vision du monde (…) L’ Afrique, le continent le plus pauvre du monde, participait à l’enrichissement d’une foule de gens et finançait sans doute une partie de la vie politique française. (…) Ce fut mon premier combat contre les lobbies – et ce ne sera pas le dernier (…) Je dormais avec l’affaire Elf. J’ai subi toutes les pressions et menaces qu’on peut imaginer. Y compris des menaces de mort

«La presse norvégienne me reproche… d’être trop française !»

«Mon norvégien n’est plus assez bon ! Mon langage s’était francisé à l’excès. (…) Dans mon pays natal, la presse me reproche… d’être trop française ! Et pas seulement à cause de ce prétendu accent français qui apparaît maintenant quand je parle norvégien. (…) Je suis littéralement tombée en amour avec la France. Je suis ascendant viking sur vingt générations au moins. Mais une partie de moi (…) a immédiatement résonné avec la France, a fait corps avec elle».


«Sans tricher», Eva Joly, ed. Les Arènes, 248 pages, 18 euros.

31 janvier 2012 at 15:13 Laisser un commentaire

Un président déjà candidat, mais toujours déconnecté des réalités du pays

Nicolas Sarkozy s’est prêté ce soir a un exercice de communication convenu qui tend à mystifier les français en leur faisant croire qu’il est tout entier à sa tâche de président alors que chacun voit bien qu’il est déjà en campagne.

Au delà du flou et des incantations, il termine son mandat comme il l’a commencé. Du bouclier fiscal à la TVA sociale, Nicolas Sarkozy protège les couches aisées et se préoccupe fort peu des souffrances des Français les plus modestes.

Sous le prétexte fallacieux de lutter contre les délocalisations, Nicolas Sarkozy organise en pratique un transfert de plusieurs milliards des consommateurs aux entreprises, sans aucune contrepartie, affaiblissant au passage les collectivités locales.

Les accords « compétitivité-emploi » se transformeront en accords « chantage-emploi », au détriment des travailleurs et des 35 heures. Ils s’inscrivent dans la logique du « travailler plus pour gagner plus » qui est devenu pour tous les Français « chômer plus pour gagner moins.

Par idéologie, Nicolas Sarkozy rejette l’encadrement des loyers qui a pourtant fait ses preuves dans un Etat qu’il a beaucoup cité : l’Allemagne.

Nicolas Sarkozy a fait le choix du repli national plutôt que de l’ambition européenne et d’un projet libéral plutôt que de solutions nouvelles. Les solutions à la crise existent mais elles ne sont pas dans la poursuite des échecs : elles passent par un véritable saut fédéral européen et consistent à prendre le cap de la transition écologique.

30 janvier 2012 at 13:37 Laisser un commentaire

Légalisons le partage sur internet : Eva Joly répond au Nouvel Obs

La fermeture du site de partage MegaUpload hier par les autorités américaines est l’occasion de remettre au gout du jour ce que les écologistes défendent depuis longtemps, concernant le partage sur internet, les logiciels libres etc…

Pour se faire, une interview d’Eva Joly et de Fred Neau (en charge des libertés numériques au sein de l’équipe de campagne) paru dans le nouvel Observateur le mois dernier.

Quelle est votre position sur l’autorité de lutte contre le téléchargement illégal, l’Hadopi ?

E. Joly : Nous voulons une abrogation pure et simple de l’Hadopi, qui est une absurdité. Une instance extra-judiciaire ne peut pas décider de priver les citoyens d’une liberté aussi fondamentale que l’accès au net, donc de l’accès au monde. Pour nous, cette idée est insupportable. Par contre, nous sommes pour la rémunération des créateurs pour laquelle nous proposerons un système de rétribution de la création. Nous concrétiserons tout cela dans un projet formel qui arrivera en février.

Frédéric Neau : Hadopi est une mauvaise réponse à une mauvaise question. L’erreur de base a été de dire : ceux qui échangent des fichiers sur internet sont des pirates. Fondamentalement, si je prête un bouquin, ce n’est pas de la piraterie. Les problèmes des créateurs datent d’avant le Web. En fait, internet apporte beaucoup plus de solutions que de problèmes. Nous allons donc proposer une légalisation du partage sur internet et une solution pour la rémunération des artistes. Ce sera un mélange de différentes solutions, dont le mécénat global et la contribution créative.

E. Joly : L’idée de Richard [Stallman] de redistribuer les bénéfices à tous les acteurs est très intéressante. Il s’agit de faire payer aux internautes une somme forfaitaire mensuelle. Les internautes pourront alors attribuer jusqu’à un tiers de cette somme aux artistes et oeuvres de son choix. Le reste sera réparti selon un sondage de popularité qui prend en compte la racine cubique – par exemple, un artiste qui sera 1.000 fois plus populaire sera payé 10 fois plus. C’est novateur et cela permet d’instaurer une nouveau rapport entre internautes et artistes.

Interview Eva Joly & Frédéric Neau dans le Nouvel Obs

20 janvier 2012 at 11:25 Laisser un commentaire

Il existe une autre voie que celle de l’austérité ! Eva Joly

Eva Joly tenait hier une conférence de presse pour rappeler que la voie de l’austérité suivie par le gouvernement notamment pour sauver le AAA français, n’est pas la seule possibilité. (discours en dessous)

 

Bonjour,

 

J’ai tenu à faire cette conférence de presse aujourd’hui pour montrer qu’il existe une autre voie que celle de l’austérité.

 

Nous le savons, ce qui a été dégradé vendredi c’est le sarkozysme. Depuis plusieurs mois Nicolas Sarkozy se posait en gardien protecteur du triple A. Il en avait fait un trésor national comme le lui conseillait Alain Minc, ce grand visionnaire qui affirmait en 2008 que la crise était derrière nous. Mais depuis quelques semaines Le président de la République avait changé de pied : la perte du triple A n’était plus un drame national. Quel manque de cohérence, quelle absence de stratégie…

 

Cela dit, la décision de vendredi c’est aussi la dégradation de l’austérité. Je voudrais vous lire une phrase de l’analyse de S&P qui accompagne la dégradation de la note : « nous croyons que l’austérité budgétaire seule est vouée à l’échec». Je ne fais pas de la politique pour plaire aux agences de notation. Mais quand nos analyses se rejoignent parfois, je ne vais pas changer d’avis !

 

Vous en êtes témoin, cela fait des mois que je le dis : l’austérité généralisée en Europe nous mène dans le mur. Et j’entends déjà ceux qui disent après la perte du tripe A : « il faut un plan d’austérité supplémentaire, il faut un nouveau tour de vis ». Je leur dis : vous vous trompez. Il ne faut pas augmenter la dose d’un médicament qui nous tue. Il faut résolument changer d’ordonnance.

(suite…)

17 janvier 2012 at 17:48 Laisser un commentaire

Lutter contre la spéculation, le mal logement et le logement cher !!!

Après la sortie médiatique d’Eric Cantona la semaine dernière, le logement revient une nouvelle fois sur le devant de la scène. Après le meeting de la semaine dernière autour d’Eva Joly, Jean Luc Mélenchon et Philippe Poutou, sur le mal-logement, la convention sur le logement à Arcueil (ce matin) avait vocation à ancrer la thématique logement dans la campagne. Avec le chômage c’est une des préoccupations principales des françaises et français (et des résident(e)s en France), de ce fait la candidate EELV à l’élection présidentielle souhaite porter haut les propositions écologistes en matière de logement :
Elle s’est prononcée pour une politique du logement « assise sur trois piliers: construire des logements abordables de qualité, encadrer les loyers pour arrêter la spirale infernale du logement cher et rénover nos bâtiments« , ce qui, selon elle, permettra de « créer des emplois qualifiés et non délocalisables » (« 440.000 d’ici 2020 »).

Après le logement elle s’attaque à la dégradation de la France par les agences de notations… Conférence de presse à suivre…

16 janvier 2012 at 17:16 Laisser un commentaire

Eva sur le terrain industriel pour soutenir les salarié(e)s !

On reproche souvent aux femmes et hommes politiques d’être détachés du terrain. Néanmoins quand elles et ils le font, on n’en parle pas ou sinon sur un ton assez déconcertant !

Néanmoins, Eva Joly sillonne la France et en particulier la Normandie ces derniers jours puisque après son passage à PetroPlus en début de semaine (à  Petit-Couronne (76)) pour soutenir le raffinage en France contre la spéculation de Carlyle , elle est aujourd’hui en déplacement auprès des salariés de M’Real (à Alizay (27)) pour les soutenir alors qu’une menace de fermeture du site plane.

Un million d’emplois

Cher-e-s ami-e-s,

Je vous ai donné rendez-vous aujourd’hui sur ce site, non pas par anecdote ou comme on ferait la tournée des usines, pour vous réunir au milieu d’un atelier. L’usine d’Alizay dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui a une histoire : un passé, un présent et, j’en suis persuadée, un avenir. Je suis venue vous parler de son avenir, de notre avenir.

L’endroit où nous nous trouvons est une usine qui abrite l’une des plus grandes machines de fabrication de papier d’Europe. Le savoir-faire des salariés n’est plus à démontrer. Pourtant, fin 2009, la société M-real a fermé les ateliers de production de pâte à papier du site d’Alizay et le 4 mai 2011, ce groupe Finlandais a annoncé vouloir fermer définitivement tous les ateliers de production de papier encore en exploitation.

550 emplois pourraient disparaître dans une vallée déjà très touchée par le chômage. De nombreuses solutions ont étés proposées, mais la société M-real n’a rien voulu entendre. Le site d’Alizay est rentable, mais M-real préfère regrouper ses activités ailleurs et fermer ce site pour empêcher toute concurrence.

Pourtant à quelques kilomètres d’ici, la raffinerie Pétroplus est en train de fermer ses portes. Si nous engagions la transition écologique, nous aurions dès demain les moyens de produire ici des agrocarburants de nouvelle génération qui correspondraient à 20% de la capacité de production de Pétroplus.

Ce projet de renouveau industriel, des investisseurs sont prêts à la financer et les salariés sont désireux de le soutenir. Pour tous c’est l’avenir. Mais pas pour la société M-real qui refuse de vendre cette usine et préfère la laisser mourir. Je propose de réformer le droit français pour permettre, dans des situations exceptionnelles comme celle-ci, de pouvoir obliger un actionnaire qui refuse de vendre à vendre quand même, au prix de marché bien sûr.

(suite…)

13 janvier 2012 at 12:46 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 122 autres abonnés

Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930