Posts tagged ‘Catherine Calmet’

Intervention de Catherine Calmet sur le BP 2012 lors du CM du 26 mars 2012

Nous débattons ce soir dans un contexte politique bien entendu fortement marqué par les enjeux des prochaines élections présidentielles ; ces élections vont avoir un impact décisif, pour la vie quotidienne de nos concitoyens qui pour beaucoup, n’en peuvent plus de vivre dans un pays en crise de nerf permanente, avec un chef d’Etat qui oppose, qui divise, qui pressurise les français… Oui, le monde dans lequel nous vivons est complexe, source d’inégalités, qui n’ont jamais été aussi massives, un monde dont les ressources s’épuisent… selon nous, cette situation impose non seulement de changer d’urgence de majorité nationale, mais aussi, et surtout d’engager la France dans de profondes réformes, et dans un nouveau modèle de développement.

 

Ce n’est pas, on l’a compris, l’objet de notre échange de ce soir, car un débat budgétaire est avant tout une forme de rituel auquel il convient de se prêter. C’est donc ce que nous faisons, sur la base du rapport qui nous est présenté et de ses avenants successifs qui ont permis de faire fondre la pression fiscale en quelques jours de 814.000 €.

 

Tout cela laisse un sentiment assez désagréable d’être ballotés, au gré des notifications des services fiscaux et finalement cela rappelle que le débat et le vote de ce soir ont un aspect assez formel. Car nous risquons bien d’être ballotés encore. Et on peut se demander dans quelle mesure cela ne nous réduit pas à une forme d’impuissance.

 

Cela me conduit à exprimer un regret, c’est qu’on soit dans un débat essentiellement technique (la passe d’arme entres les orateurs précédents en est une excellente démonstration) et que le débat budgétaire ne soit pas l’occasion d’avoir des débats de fond, sur vos projets pour notre ville, votre vision de son avenir à moyen et long terme, sur les priorités et les choix qu’imposent un contexte économique, social et environnemental en profonde et durable mutation.

Nous sommes, cette année encore et c’est une remarque que j’ai déjà eu l’occasion de faire dans le « business as usual » – un pilotage au fil de l’eau, le regard vissé sur l’horizon des notifications des services de l’Etat.

 

Il est vrai que la construction d’un budget, pour une commune (et contrairement à l’Etat, qui s’autorise ce qu’il interdit aux autres), c’est avant tout un exercice d’équilibre dans lequel on fait tourner un certain nombre de variables ; et au bout, c’est le choix de ces variables qui constitue la traduction des choix politiques

(suite…)

Publicités

29 mars 2012 at 11:27 1 commentaire

Tribune de février : Faisons pousser des Jardins solidaires…

Tribune fev 2012

Faisons pousser des Jardins solidaires…

Concilier la préservation de la nature et de la biodiversité, une alimentation saine et le lien social : voilà ce qu’apportent les jardins partagés, jardins familiaux et autres initiatives associatives qui permettent aux habitants de faire vivre des espaces parfois délaissés tout en construisant un nouveau rapport aux produits de la terre.

En renforçant la vie de quartier autour d’une activité collective, en redonnant à la nature toute sa place dans la ville et en améliorant le cadre de vie, ces jardins favorisent également l’accès des ménages les plus modestes à des produits sains et de qualité, et proposent des espaces d’insertion ou d’éducation à l’environnement. En deux mots ce sont autant de possibilités de créer de nouveaux espaces de rencontre et de bien être.

C’est le sens de l’initiative régionale portée par les élus écologistes qui vise à aider les associations, les bailleurs sociaux et les collectivités qui souhaitent développer les jardins de proximité, en mettant en place des subventions spécifiques.

Avec l’exemple des jardins solidaires, les écologistes démontrent que l’écologie se traduit concrètement par des actes et des projets qui contribuent à changer le quotidien. C’est le sens de notre engagement au sein du Conseil Municipal.

La Municipalité semble vouloir s’engager sur le développement de jardins partagés à Créteil. Réjouissons-nous d’avoir été entendues !

Catherine Calmet

https://europeecologiecreteil.wordpress.com/

20 janvier 2012 at 14:40 Laisser un commentaire

Tribune de décembre 2011 des élues EELV Créteil : Pour enfin avancer vers le droit de vote des étrangers : Votation citoyenne à Créteil et proposition de loi au Sénat !

Promise en 1981, adoptée à l’Assemblée Nationale en 2000 mais sans cesse repoussée par la droite, soutenue par 6 français sur 10… le droit de vote des étrangers aux élections locales sera à nouveau débattu au Sénat début décembre, dans le cadre d’une proposition de loi présentée au nom de toute la gauche par Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne. La France a ainsi l’occasion de faire un pas supplémentaire vers un droit déjà acquis dans de nombreux pays européens…

Continue Reading 21 novembre 2011 at 18:39 Laisser un commentaire

Ligne 8 du métro, Ligne 393 de bus mais Autolib…

En l’espace d’un mois les transports en commun ont fait un bon qualitatif et quantitatif considérable sur la ville de Créteil.

L’ouverture de la ligne de bus en site propre du 393 début septembre a permis de desservir la zone sud de Créteil de manière efficace reliant le RER A (Sucy Bonneuil), le Métro 8 (Pointe du Lac), le RER C (Choisy le Roi), la faculté des sports de Créteil, la zone Europarc, le Parc des Sports Duvauchelle, le Parc Interdépartemendal des Sports (Pompadour) la zone Achaland (Bonneuil), Thiais Village (Carrefour Résistance, Thiais) etc… pour le RER D (Pompadour) il faudra attendre quelques années.

Adossé à cette ligne de bus en site propre, demain aura lieu, l’ouverture de la nouvelle station de la ligne 8 à la Pointe du Lac avec celle ci une réorganisation des bus dans ce secteur de la ville. Cette  ouverture est une opportunité pour nombre de concitoyennes et concitoyens de voir s’améliorer les qualités des services publics de transport en commun pour les trajets quotidiens.

 

Les aménagements urbains autour de ces inaugurations ont également permis d’avoir des pistes cyclables dans ce secteur.

En revanche, et presque de manière contradictoire, avant la fin de l’année et ensuite dans le courant 2012, seront construites sur le territoire communal (et communautaire) des stations d’accueil des voitures électriques, AutoLib, du groupe Bolloré.
Ces installations ont depuis longtemps été combattu par les écologistes puisqu’on estime que ce service n’est d’une part, pa écologique contrairement (recharger des batteries polluantes sur secteur pour une autonomie de 150 km environ n’a rien d’écologique) et d’autre part vouloir installer un système de déplacement dans un maillage aussi faible que celui d’AutoLib (une cinquantaine de collectivités sont adhérentes au syndicat AutoLib, sur 1281 communes en Ile de France) est peine perdue.

Vous trouverez par ailleurs l’intervention de Catherine Calmet ci dessous lors du Conseil Municipal du lundi 3 octobre 2011 sur AutoLib !
Ni écologique ni révolutionnaire

7 octobre 2011 at 15:54 Laisser un commentaire

Autolib n’est ni écologique, ni révolutionnaire… Catherine Calmet en séance de CM Créteil

Intervention de Catherine Calmet, pour les élues EELV de Créteil (conseil municipal du 3 octobre 2011 – – dossier Autolib)

Première fois que ce dossier vient sur la table du Conseil Municipal – puisque c’est un projet porté par la Communauté d’agglo…

Pour autant, pas nécessaire de développer longuement ce qu’est Autolib… une déferlante médiatique s’en est chargé durant tout le week-end… et ce n’est qu’un début !

En résumé :

Un service de petits véhicules électriques rechargeables, en libre service, disponibles dans des stations disséminées dans le cœur de l’agglomération (dans 46 communes adhérentes – essentiellement concentrées à l’ouest et au sud de Paris). L’abonnement annuel revient à 12€ par mois, et l’utilisation est facturée à la demie-heure…

Jusque là, ça paraît simple… ça se complique quand on nous explique qu’il s’agit là d’une nouveauté écologique, qui va révolutionner la mobilité en Ile de France.

Or, pour nous, Autolib n’est ni écologique, ni révolutionnaire… il est juste inutile et coûteux.

Autolib n’a rien d’écologique. Au début, on expliquait qu’il permettrait aux parisiens de renoncer à la voiture personnelle, et réduirait d’autant la congestion urbaine avec des voitures partagées. En fait, Autolib consiste surtout à introduire 3000 nouveaux véhicules dans Paris et la petite couronne, là où le réseau de transport public est le plus dense… Et pour tenter d’assurer la disponibilité et le rechargement des véhicules, des camions devront arpenter en permanence le réseau routier pour regarnir les stations vides ou décharger les stations saturées… bref, ce qu’on gagne à coup sûr, c’est de la congestion routière supplémentaire.

Là où Vélib’ donnait une solution alternative à la voiture avec des modes de déplacements doux, par définition écologiques, il s’agit ici d’ajouter plusieurs milliers de véhicules automobiles dans l’espace public, y compris dans l’espace public de l’hyper-centre de la Région, à savoir pas du tout là où le besoin automobile pourrait se justifier…

Les véhicules électriques rechargeables sont eux aussi une fausse bonne idée… quand on sait qu’il faudra plusieurs heures, en fin de journée, pour recharger simultanément des milliers de batteries, y compris l’hiver lors des pics de consommations énergétiques qui surchauffe le réseau… là encore, Autolib est à contre temps de la sobriété énergétique dont nous devons faire preuve, et n’a donc rien d’écologique…

Autolib n’a rien de révolutionnaire non plus… Qu’y a t’il de révolutionnaire à prendre un véhicule à un endroit donné et le laisser à destination ? Les taxis assurent ce service depuis un siècle… dans des conditions parfois difficiles et pour des tarifs peu attractifs, c’est vrai… mais imaginons un moment que les 50M€ investis par la Ville de Paris et toutes les contributions des collectivités franciliennes soient consacrées à l’amélioration et à la démocratisation de l’offre de taxi. Il y avait là un vrai gisement d’emplois et de service public, à l’échelle de toute l’Ile de France et pas seulement d’une cinquantaine de communes… D’autres services intéressants et innovants existent aussi depuis quelques années : ce sont des services d’autopartage, qui permettent sur abonnement de réserver et d’utiliser des véhicules à la demande. Bref, Autolib n’invente rien de bien nouveau… et une fois la folie médiatique retombée, les lendemains pourraient bien déchanter !

En fait, aujourd’hui, Autolib pourrait surtout rapidement se révéler inutile et inadapté – en tout cas, il est permis de se demander par quelle étude de marché sérieuse on propose d’implanter 19 stations dans notre ville, avec potentiellement 112 véhicules disponibles… et un abonnement de base de 140€ par an, auquel s’ajoute les coûts d’utilisation…

En tout cas, Autolib’ a d’ores et déjà un coût… pour les collectivités adhérentes au Syndicat Mixte puisque, la délibération technique qui nous est proposée le rappelle,

la communauté d’agglomération va devoir débourser pas moins de 450 000 € pour le financement de 8 des 19 stations cristoliennes (la même chose pour les stations d’Alfortville et de Limeil…), le reste étant pris en charge par la Région, qui ferait mieux de les consacrer à l’offre de transports public… Un tel coût est-il vraiment justifié, pour un service au mieux marginal et au pire défaillant…?

Franchement, l’amélioration de la mobilité de nos concitoyens mérite mieux que cette vaste entreprise de « greenwashing » du groupe Bolloré.

A l’heure où notre ville bénéficie d’une amélioration de l’offre de transport considérable, dont nous nous réjouissons tous, c’est un message vraiment paradoxal que l’on adresse aux cristoliens.

Vous l’aurez compris… nous ne voterons pas cette délibération car nous sommes convaincues qu’Autolib n’est pas un bon projet…

3 octobre 2011 at 22:39 1 commentaire

Avec la ligne 393 et la prolongation de la ligne 8, la prochaine étape : le pass Navigo à zone unique !

En avant première retrouvez la tribune des élues EELV Créteil qui paraitra dans le Vivre Ensemble du mois d’octobre !

11-09 Avec la ligne 393 et la prolongation de la ligne 8, la prochaine étape – le pass Navigo à zone unique

           Au moment où une étude d’AIRPARIF confirme que le trafic routier empoisonne l’air des franciliens qui sont plus de 2 millions à être exposés quotidiennement à des dépassements des normes de particules toxiques dans l’air, nous nous réjouissons que les transports collectifs avancent dans notre ville et dans notre région.

Grâce à la mise en service du bus en site propre 393 entre Sucy et Thiais et celle, tant attendue, de la station Pointe du Lac de la ligne 8 de métro, les transports en commun font un bond en avant historique à Créteil. Après des années d’attente et de longs chantiers, la patience des cristoliens et de nombreux salariés qui travaillent à Créteil est enfin récompensée. La qualité de vie de dizaines de milliers de personnes va être considérablement améliorée : moins de stress
et de pollution, gain de temps de transport, meilleur confort et surtout accès facilité à des zones d’emplois et d’activités.
(suite…)

22 septembre 2011 at 12:17 Laisser un commentaire

La montagne de déchets de Limeil-Brévannes, l’affaire de toutes et tous !

Manifestations jeudi 30 juin à 15h devant le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.
Hôtel Roquelaure – 246 boulevard Saint-Germain – 75007

métro : rue du Bac ou Solférino

Comme vous le savez peut être une manifestation est organisée jeudi pour demander l’enlèvement de la montagne de déchet de Limeil Brevannes. Sur le terrain, la situation est devenue catastrophique. Avec la chaleur les incendies se multiplient, obligeant les pompiers a des interventions quotidiennes et donc au déversement de millions de litres d’eau qui se retrouvent ensuite directement dans la nappe phréatique. L’odeur et les fumées toxiques empêchent les gens de sortir de chez eux.

Cécile Duflot à écrit un courrier à NKM demandant l’enlèvement des déchets et la dépollution du site.
http://europeecologielesverts-idf.fr/departements/4461-val-de-marne-94/

Le groupe EELV à la Région a également déposé un amendement en ce sens dans le cadre du Plan Régional d’Enlèvement des Déchets. La seule solution actuellement proposée par le préfet est un arrosage continuel de ce que les habitants appellent le Volcan de Limeil.

Une forte présence écologiste à cette manifestation est importante pour montrer que nous soutenons les habitants dans ce qui est désormais une très grave crise écologique locale.

28 juin 2011 at 16:59 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 122 autres abonnés

Calendrier

décembre 2017
L M M J V S D
« Mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031